France Relance : un plan de relance qui mise beaucoup sur la transition énergétique

Professionnels et grand public attendaient avec impatience de savoir ce que contenait le plan de relance pour affronter les conséquences de la crise sanitaire du Covid-19. C'est finalement jeudi dernier que Jean Castex a divulgué lors d'une conférence de presse les détails de "France Relance".

Stratégiquement, ce plan est censé créer les conditions pour "bâtir la France de 2030" en axant les efforts sur 3 domaines : l'écologie, la compétitivité et la cohésion. Et en mettant les moyens pour stimuler l'économie française. Les investissements prévus sont en effet chiffrés à 100 milliards d'euros répartis entre 2021 et 2022.

30 milliards d'euros seront ainsi consacrés la transition énergétique. Avec 4 priorités identifiées : rénovation énergétique des bâtiments, transports, transition agricole et énergie.

Notre objectif est clair : devenir la première grande économie décarbonée européenne. [...] Ces investissements permettront à la France de se développer en adoptant une croissance durable et juste.
Gouvernement.fr

Le secteur du bâtiment est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre en France dont 2/3 pour les logements individuels et collectifs. Faire disparaître les "passoires thermiques" est donc depuis longtemps un objectif fixé par les pouvoirs publics. Le plan France Relance doit permettre de franchir une nouvelle étape.

Extension de la prime pour la rénovation énergétique des bâtiments

Améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments privés nécessite le soutien d'un dispositif d'aides incitatives. Ce dispositif existe et fait la part belle au financement de travaux d'isolation thermique. Il est mis à jour, aménagé et complété au fil des années et des décisions prises par les pouvoirs publics.

Le plan de relance s'attaque notamment aux aides pour l'isolation. Il prévoit d'alléger les conditions d'attribution de MaPrimeRénov'. Destinée exclusivement aux propriétaires, cette prime pour la rénovation énergétique remplace le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique. La substitution devait s'effectuer sur plusieurs années et exclure, au final, les propriétaires au-delà d'un certain niveau de ressources. Il n'en sera rien puisque, suite aux annonces du Premier ministre, tous les propriétaires auront désormais droit à MaPrimeRénov'.

Cette mesure a un coût : 2 milliards d'euros pour la période 2021-2022. Elle permettra ainsi d'ici quelques mois à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus, de bénéficier d'une prime pour la rénovation énergétique pouvant atteindre 20 000€. Mais MaPrimeRénov' est d'ores et déjà accessible sous conditions de ressources aux propriétaires occupant le logement. Pour tester votre éligibilité, contactez-nous !