Chèques énergie, un outil supplémentaire pour la rénovation énergétique

Les chèques énergie ont été mis en place en 2018 en remplacement des tarifs sociaux de l'énergie. Ils permettent depuis aux revenus modestes de régler leurs factures de gaz, d'électricité ou de fioul par exemple. Si vous en êtes bénéficiaire, sachez que vous pouvez aussi vous en servir pour financer des opérations de rénovation énergétique comme des travaux d'isolation.

Le montant moyen d'un chèque énergie est de 150€. Il est spécifique à chacun puisqu'il dépend du nombre de personnes composant le ménage et du niveau de revenus.

Qui peut en bénéficier ?

Le dispositif des chèques énergie est réservé aux personnes aux revenus modestes. Elles n'ont pas à les demander car ils leur sont envoyés automatiquement par les services de l'État. Sous réserve de remplir deux critères.

Vous recevrez un chèque énergie l'année suivant votre déclaration. Il sera valable jusqu'au 31 mars de l'année d'après.

Par exemple, vous avez déclaré vos revenus 2019. Le chèque énergie que vous recevrez d'ici quelques jours sera valable jusqu'au 31 mars 2121.

Comment utiliser les chèques énergie ?

Les mesures de confinement ralentissent la distribution mais elles ne vous empêchent pas d'utiliser cette aide financière. Il est toutefois recommandé d'effectuer vos démarches en ligne sur le site www.chequeenergie.gouv.fr. Plus sûr, cela permettra également d'accélérer sa prise en compte par rapport à un envoi par courrier.

Si besoin, vous pouvez même échanger votre chèque énergie contre un chèque travaux d'un montant équivalent. Celui-ci sera valable pendant 2 années de plus.